Venez tous au puits de la rencontre

puits soifDans trois semaines, venant de plusieurs pays et de différentes régions de France, nous serons 2500 compagnons CVX, accompagnés de 260 enfants, rassemblés à Cergy-Pontoise. Ensemble, en CVX et en Église, nous serons invités à contempler, à rendre grâce et à relire les appels et les missions communes ou communautaires auxquels nous répondons, personnellement ou en communauté, ponctuellement ou au quotidien. Nous sommes conviés à venir à cette rencontre avec « un cœur large et généreux », c’est-à-dire ouverts à tous types de rencontre, de la plus ordinaire à la plus inattendue. Le samedi 2 août, entre 9 h 00 et 15 h 00, nous serons répartis dans 170 puits (autant de rencontres inattendues) et aucun d’entre nous n’aura choisi le sien ! N’y aurait-il pas là une atteinte à notre liberté, à notre libre-arbitre, à notre capacité de relire nos missions propres en les comparant à des expériences proposées et rejoignant les nôtres ?
Après avoir médité à plusieurs reprises le texte relatant la rencontre du Christ et de la Samaritaine, l’Équipe de préparation du Congrès, confirmée dans sa décision par l’Equipe Service de la Communauté Nationale, a choisi d’offrir à tous la chance d’ouvrir leur horizon habituel, d’aller en quelque sorte aux « frontières » comme les Assemblées mondiale et nationale nous y ont conviés. Pour l’Équipe de préparation du Congrès, il eut été beaucoup plus simple et beaucoup moins exténuant de ne pas relever un tel défi ! En effet, elle s’est imposé de prendre en compte douze facteurs de contraintes : répartition et affectation des puits disséminés dans un rayon de 30 km, dans et autour de Cergy-Pontoise, localisation des pôles de prière communautaire pour éviter déplacements et fatigue inutiles, proximité du lieu d’hébergement, covoiturage et mode de transport durant le congrès par des bénévoles s’étant portés volontaires, intendance et repas, degré de mobilité des compagnons participant au congrès, animateurs et référents des puits, contraintes personnelles des participants, etc. Aucun algorithme connu ne permet de traiter réellement ces divers facteurs en respectant au mieux et de la meilleure façon les attentes de chacun.
Angelika Kauffmann jesus et la samaritaineL’Équipe de préparation du congrès a veillé à ce que chacun puisse faire une expérience de rencontre qui soit pour lui source d’ouverture, d’interpellation réciproque, de rencontre avec « le Christ et les hommes », à l’exemple de la Samaritaine qui a tracé un chemin tout au long de l’année. Les cent-soixante-dix puits retenus nous donnent à voir comment la CVX inscrit ses orientations dans la réalité. Ils sont significatifs et représentatifs de la manière dont les compagnons en CVX sont engagés au service de l’Église et des hommes dans notre société. En décidant de ne pas nous en laisser le choix, l’Équipe de préparation du congrès a voulu nous offrir l’opportunité de sortir de notre milieu et de nos engagements habituels pour découvrir d’autres horizons, faire d’autres types de rencontres, afin que tous, nous retrouvant dans le Hall St Martin à Cergy-Pontoise, nous puissions rendre grâce et proclamer, à la suite des Samaritains reconnaissant le Christ : « Il a demeuré parmi nous… Oui, c’est vraiment lui le Sauveur ! »
Pour entrer dans une telle démarche et faire un tel acte de foi, souvenons-nous aussi de l’annotation des Exercices spirituels invitant le retraitant et son accompagnateur à « sauver la proposition de l’autre » en sachant faire preuve de bienveillance, de charité et de discernement.
Venons tous aux puits de la rencontre, avec un esprit ouvert, un cœur large et généreux pour répondre à l’appel du Christ nous disant comme aux premiers disciples : « Venez et voyez ! »